Accueil > Nos intervenants

Nos intervenants

Des experts internationaux familiers du questionnement transhumaniste

Qui sommes-nous ?

Les personnes que nous vous invitons à entendre et avec lesquelles nous vous proposons de travailler dans le cadre de nos séminaires correspondent globalement à deux types de profil.

D’une part vous rencontrerez des penseurs, voire même des militants du mouvement transhumaniste francophone et international. Presque tous de formation universitaire, ils réfléchissent parfois depuis plusieurs décennies aux implications possibles des hypothèses qu’ils défendent. Certains font partie des premiers théoriciens de ce mouvement de pensée.

D’autre part, vous trouverez des professionnels engagés dans la recherche ou les entreprises qui développent les innovations technologiques sous jacentes à la réflexion transhumaniste. Eux-mêmes ne sont pas forcément des transhumanistes convaincus, mais ils ont au minimum pris conscience que leur travaux s’inséraient de fait dans une logique potentiellement transhumaniste et ils ont décidé de se confronter sans faux semblants à cette problématique.

____________________________

Notre équipe

Didier Coeurnelle

Didier Coeurnelle est un juriste belge. Il travaille dans une administration publique fédérale de sécurité sociale. Mais il est aussi un spécialiste de renom international en ce qui concerne les questions de longévité radicale. Il est co-président de HEALES (Healthy Life Extension Society) et vice-président de l’Association Française Transhumaniste – Technoprog. Il a publié Et si on arrêtait de mourir ! (2013).

Exemple d’intervention : « Pourquoi la lutte contre le vieillissement doit être une cause de santé publique ? »

Alexandre Maurer

Alexandre Maurer est normalien, docteur en informatique théorique, et chercheur en algorithmique et en intelligence artificielle à l’EPFL. Il a récemment présenté ses travaux à NIPS 2017 (Californie), sur la problématique de garder l’intelligence artificielle forte sous contrôle. Il est également porte-parole de l’Association Française Transhumaniste, et auteur d’un livre intitulé « Pourquoi le transhumanisme ? ».

Marc Roux

Marc Roux est historien de formation, mais ses études doctorales l’ayant conduit à s’intéresser aux domaines philosophiques de l’identité, des frontières et de la place de la conscience, il s’est rapproché de la pensée transhumaniste dès les années 1990. Il est co-fondateur et président de l’Association Française Transhumaniste – Technoprog, ainsi que chercheur associé à l’Institute for Ethics and Emerging technologies. Il a, avec Didier Coeurnelle, organisé les colloques transhumanistes internationaux TransVision 2014 et 2017 et publié TECHNOPROG, le transhumanisme au service du progrès social (2016).

Exemple d’intervention : « Perspectives transhumanistes d’une très longue vie en bonne santé »

____________________________

Intervenants extérieurs

Samuel Barbaud
Actuellement Responsable en Sécurité des Systèmes d’Information chez un Assureur Suisse, il étudie depuis plusieurs années les risques mais aussi les opportunités que présentent les technologies dites d’IA. Ayant au cours de sa carrière implémenté des Systèmes Experts en tant que développeur et en tant qu’ingénieur en Systèmes et Réseaux, il a une approche pragmatique sur ce que nous pouvons attendre à cours terme des IA pour faire évoluer la cybersécurité; que ce soit comme une nouvelle menace ou un outil de mitigation.
Il s’interroge aussi sur les vulnérabilités que peuvent apporter des IA dans le Système d’Ínformation d’une organisation ainsi que les nouveaux défis qu’elles posent en matière d’auditabilité et de conformité. Le problème de « la boite noire » se posant de plus en plus vis à vis des exigences grandissantes de transparence et de responsabilité des autorités gouvernementales et régulatoires.

Thierry Berthier
Thierry Berthier est Maître de Conférences en mathématiques en poste dans un département universitaire d’informatique et est chercheur en cyberdéfense & cybersécurité. Il travaille sur les apports de l’intelligence artificielle en cybersécurité et sur la sécurité de l’IA. Il participe à des conférences et colloques internationaux et publie dans différentes revues de recherche. Il rédige régulièrement des articles grand public sur la cyberdéfense et l’IA pour de nombreux médias français (France Inter, France culture, The Conversation, La Tribune, Le Huffington Post,…).

Aubrey de Grey


Aubrey de Grey, ancien informaticien à l’université de Cambridge, est gérontologue biomédical, conseiller scientifique en chef et co-fondateur de la Fondation SENS (Mountain View, USA). À travers cette société, il propose de développer un moyen de régénérer les tissus cellulaires permettant de rajeunir et d’étendre l’espérance de vie humaine. Il aurait identifié sept causes du processus de vieillissement qui doivent être contrées afin de mener à bien ce projet.

Exemple d’intervention : « Comment s’attaquer au vieillissement »

Jean-Marc Lemaître


Biologiste cellulaire, Jean-Marc Lemaitre est directeur de Recherche à l’INSERM, directeur adjoint de l’Institut de Médecine Régénératrice et Biothérapies de Montpellier (IRM), responsable de l’équipe « Plasticité du Génome et Vieillissement ».

Exemple d’intervention : « Rajeunir grâce aux cellules souches ? »

Max More

Max More, Philosophe, diplômé en philosophie, en science politique et en économie de l’Université d’Oxford, est aujourd’hui CEO de Alcor Life Extension Foundation, l’une des trois seules entreprises de Cryonie dans le monde. Il est l’un des fondateurs de la pensée transhumaniste contemporaine, notamment à travers la rédaction des « Principes extropiens » et la fondation de l’Extropy Institute dès les années 1990.

Exemple d’intervention : « la Cryonie, une autre voie pour retrouver la santé »

Miroslav Radman

Miroslav Radman est Biologiste cellulaire, professeur honoraire de l’Université Paris Descartes et ancien directeur de l’unité INSERM U571 de l’Hôpital Necker à Paris, Grand Prix de l’INSERM (2003), membre de l’Académie des sciences (2002). Il est l’auteur de l’ouvrage Au-delà de nos limites biologiques (2011).

Exemple d’intervention : « Contrôler l’oxydation ? »

Anders Sandberg


Anders Sandberg est chercheur, conférencier, futuriste, transhumaniste et auteur. Il est titulaire d’un doctorat en neurosciences computationnelles de l’Université de Stockholm, et est actuellement chercheur du Future of Humanity Institute au collège James Martin à l’Université d’Oxford. Sous la direction de Nick Bostrom, il a contribué depuis 15 ans à l’émergence de l’étude des risques liés au développement de l’Intelligence Artificielle.

Rémi Sussan

Rémi Sussan est journaliste, spécialisé dans les nouvelles technologies. Il s’intéresse particulièrement aux retombées sociologiques de l’usage des techniques. Flirtant depuis longtemps avec les milieux underground, il a écrit pour de nombreux journaux et magazines, dont InternetActu.net.

Il est notamment l’auteur de Les utopies posthumaines (2005), Fontières grises (2013).

 

Dr Guilhem Velvé Casquillas, CEO et co-fondateur du Elvesys Microfluidic Innovation Center et de la NBIC Valley, est un ancien chercheur passionné par l’entrepreneuriat scientifique et les biotechnologies. Depuis 2011, il a participé à la création d’une douzaine de start-ups deeptech, dont la longétiviste Long Long Life, toutes regroupées sous le drapeau de la NBIC Valley. La NBIC Valley a pour but de faire de l’Europe un des berceaux de la révolution technologique en cours dans le domaine des NBIC, en créant le maximum d’entreprises issues des innovations des laboratoires de recherche européens dans ce domaine. Un but commun les rassemble : augmenter l’espérance de vie en bonne santé de l’humanité.

David Wood

David Wood est diplômé en mathématique et en philosophie des sciences de l’Université Cambridge et Docteur honoraire es sciences de l’Université de Westminster. C’est l’un des pionniers de l’industrie des smartphones. Il a co-fondé Symbian, l’entreprise créatrice du premier système d’exploitation opérationnel pour smartphone au niveau mondial. Par ailleurs, David Wood est le président de London Futurists (3.000 membres) ainsi que co-fondateur du Parti Transhumaniste britannique. Il est membre, depuis 2013, du conseil d’administration de l’organisation transhumaniste internationale Humanity+. En 2016, il a publié le livre The Abolition of Aging.

Exemple d’intervention : Quels investissements pour une vie en bonne santé radicalement prolongée ?